Médias

Élections et non violence : Les journalistes-animateurs d’émissions en langue locale en atelier d’échanges à Lomé

Publié le jeudi 13 décembre 2018, par Lemessager-actu

《Processus Électoral sans violence, le rôle des journalistes-animateurs d’émissions en langue locale 》, c’est le thème autour duquel une trentaine de journalistes ont échangé à Lomé ce jour 13 décembre 2018.

Initié par le Réseau panafricain des journalistes pour la Paix et la non-violence électorale (J2PE ), l’atelier a permis aux professionnels des médias de se familiariser une fois encore sur le rôle qui est le leur, surtout en période électorale.

Pour le président du réseau, Moshood Boukari, c’est un acte patriotique et citoyen pour le journaliste de s’abstenir de diffuser toute information qui met le pays en danger.

" En tant que journalistes, nous devrions faire en sorte que nos écrits et nos paroles ne soient pas source de tension dans notre pays".

Il a appelé au respect du code de bonne conduite élaboré par la HAAC, et signe par les organisations des professionnels des médias.

C’est Monsieur Gnansa Atinèdi, ancien rédacteur en chef de radio Lomé, chargé de communication au Secrétariat permanent du CNLS, qui a entretenu les journalistes-animateurs d’émissions en langue locale venus de la région des plateaux, de la région maritime et de Lomé.

Un atelier du genre s’est tenu il y a deux semaines à sokodé. Il avait réuni les professionnels des médias animant des émissions en langue locale des région centrale, kara et savanes.