Société

Fin du cauchemar

Publié le jeudi 25 janvier 2018, par Lemessager-actu

136 togolais migrants en Libye ont regagné mercredi soir Lomé, la terre de leurs aïeux à bord d’un vol spécial affecté par l’organisation international des migrations et le gouvernement. Ils étaient victimes de l’esclavage en Libye, un pays instable.

Peu après leur accueil à l’aéroport international Gnassingbé Eyadèma de Lomé, les rapatriés volontaires, certains accompagnés d’enfants en bas âge, ont été transférés et pris en charge au centre d’urgence d’Agoe Logopé, situé en banlieue nord-ouest de Lomé.

Le rapatriement est consécutif à une mission que le gouvernement togolais avait dépêchée en Libye pour "identifier les ressortissants togolais libres ou détenus à Tripoli, Benghazi et dans d’autres villes.

D’autres Togolais se trouvent encore en Libye et pourront faire l’objet d’une nouvelle vague de rapatriement.