Politique

Réformes politiques : Gilbert Bawara annonce un projet de révision constitutionnelle

Publié le jeudi 20 septembre 2018, par Lemessager-actu

L’information a été donnée par le ministre de la Fonction Publique, porte parole du gouvernement, Gilbert Bawara, auprès de nos confrère de l’agence de presse savoirnews.net.

Gilbert Bawara qui se prononçait sur la crise politique et les initiatives prises par le gouvernement en vue de sa résolution, a laissé entendre que la feuille de route de la CEDEAO soumise aux acteurs politiques du Togo le 31 juillet dernier s’imposait à tous.

Pour le ministre Bawara, le gouvernement entend bien respecter la disposition de la feuille de route sur l’adoption des réformes qui recommande l’adoption des réformes par la voie parlementaire en vue d’accélérer le processus de leur mise en œuvre, et au cas échéant, que ces réformes soient soumises aux consultations électorales.

Depuis la sortie de la feuille de route de la CEDEAO, l’on note des difficultés à l’appliquer. Le problème qui constitue la pomme de discorde entre la majorité au pouvoir et l’opposition réunit au sein du groupe des 14, est bien la CENI (la Commission Electorale Nationale Indépendante), l’institution chargée de l’organisation et de la supervision des élections. La C14 exige sa recomposition et l’arrête de ses travaux, ce que ne partage pas la majorité.

« Le débat sur la CENI est un non-sujet qui n’a pas lieu d’être, sauf de la part de ceux qui sont dans une logique de blocage et qui croient pouvoir prendre le processus en otage », a indiqué le ministre Bawara.

La CENI qui est dans sa phase active depuis quelques temps, a annoncé le mardi dernier, l’organisation couplée du référendum et des locales à la date du 16 décembre, c’est-à-dire 4 jours avant les législatives, avec un chronogramme précis.
Et pour le porte parole du gouvernement, « c’est à bon droit et sans doute en s’appuyant sur la feuille de route que la CENI a adopté un chronogramme global des élections en y incluant l’éventualité d’un référendum. Du reste, les élections locales ne font pas partie de la feuille de route mais la concrétisation de la décentralisation est attendue par tous les bords et par nos concitoyens et nos partenaires extérieurs  ».

Sur les réformes constitutionnelles, le ministre a laissé entendre que le gouvernement enverrait dans les prochains jours, un projet de révision constitutionnelle à l’Assemblée Nationale.

« Cela ouvrira la voie au débat démocratique au sein de la représentation nationale et nous espérons que l’esprit de responsabilité prévaudra afin que cette réforme soit votée et adoptée par les députés », a déclaré le ministre à savoirnews.net.

Gilbert Bawara, a également annoncé, la libération de vingtaine de prisonniers, dont 10 libres depuis hier mercredi. Des mesures selon lui, qui entrent dans le cadre de la poursuite des mesures de décrispation voulues par le gouvernement.

Gilbert Bawara dit espérer la coalition n’accusera pas le gouvernement d’avoir intensifié les mesures d’apaisement et de décrispation de manière unilatérale.