EDUCATION

Campagne contre les violences armées en milieu scolaire : l’apothéose aujourd’hui avec les élèves du Lycée de Tokoin

Publié le vendredi 23 novembre 2018, par Lemessager-actu

Lancée officiellement le 13 novembre dernier au Lycée d’Agoe centre, la campagne de sensibilisation sur la violence armées en milieu scolaire initiée par la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, a connu son apothéose avec l’étape du Lycée de Tokoin ce vendredi 23 novembre 2018.

La rencontre de ce vendredi a été présidée par le président de la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, Inoussa Bouraima. Dans son mot ,inoussa Bouraïma salué l’esprit des élèves durant ces jours de campagne. Une communication à été faite sur la violence et présentée par l’ancien procureur général de la République, N’dakena.

Il a au cours de son exposé, rappelé les différentes formes de violences avant de mettre un accent particulier sur les violences armées.
Selon lui, il est important de parler de la violence armées à la jeunesse afin que celles-ci prenne conscience des conséquences fâcheuses des violences armées en général et en milieu scolaire en particulier. Car selon lui, toutes les formes de violences agissent sur la psychologie des jeunes.

La deuxième communication a été présentée par le commissaire Tassa Arba.

Cette communication a portée sur les clubs de la paix et de sécurité. Il a commencé son exposé par une réflexion selon laquelle, la jeunesse est le carrefour de la vie. Car, en étant jeune, on a le choix entre vire dans le bonheur ou dans la misère. Il a fait usage de la pédagogie du donné et du recevoir qui a permis aux élèves de prendre une part active dans la communication en participant dans la définition des termes et expressions pour une meilleure compréhension de la notion de club de paix et de sécurité.

Pour rappel, l’un des objectifs de cette campagne de sensibilisation est l’installation dans les neuf Établissements scolaires retenus pour cette phase pilote de ce projet, est d’installer les clubs de paix et de sécurité composés des élèves, du corps enseignant, du personnel administratif dans chaque école.

Ces clubs auront pour objectif de poursuivre la sensibilisation sur la paix et la violence armées dans les écoles à l’issue de cette campagne de sensibilisation.
Les clubs de paix vont donc contre les conflits tels que les injures, les menaces les actes de vandalisme, les conflits entre élèves et enseignants ou encore entre élèves et membres de l’administration ainsi que contre les discriminations sous toutes leurs formes.